Ces derniers temps, vous avez peut-être constaté l’évolution de la végétation des jardins, des ronds-points et des plates-bandes des villes. Pour quelle raison ? La recherche d’une utilisation rationnelle de l’eau d’arrosage. Une ressource devenue rare dans de nombreuses régions où s’est implanté, petit à petit, le Xéropaysagisme, ou plus simplement les principes liés à l’agriculture et au développement durable. 

Qu’est-ce que le xéropaysagisme

Pour une définition simple du Xéropaysagisme, on peut avoir recours à son étymologie. Xero signifie sec en grec. Mais le but premier est de parvenir à la durabilité en maximisant les ressources disponibles. 

  • Un usage efficient de l’eau en particulier dans les régions méditerranéennes,
  • La culture de variétés locales parfaitement adaptées au climat de votre lieu de vie, 
  • Limiter ou réduire l’usage d’engins agricoles et de produits phytosanitaires comme les pesticides.

Réorganiser votre jardin, afin qu’il soit plus durable 

Il existe une idée selon laquelle le xéropaysagisme est synonyme d’un jardin sec, sans vie, composé de pierres et de cactus. Il est certain que pour la planification de ce type d’espace, on a recours à du gravier et à des cailloux. Mais ceci n’est pas sans raison, ces matériaux sont utilisés pour leur capacité à filtrer l’eau de pluie. L’idée est de profiter au maximum de cette fonction afin d’arroser au minimum

Arbre retama en pleine floraison pendant le Printemps

Peu à peu, vous pouvez réorganiser votre jardin, en créant de nouveaux espaces où l’eau n’est plus si nécessaire. La première étape consiste à faire l’inventaire des plantes présentes dans votre jardin et de la quantité d’arrosage qu’elles nécessitent. Vous ne devez pas renoncer à toutes vos anciennes plantes; simplement vous pouvez conserver les plantes qui vous plaisent et qui ne nécessitent pas un arrosage excessif ou pouvant être réduit. Plus bas, nous vous donnerons quelques idées que vous pourrez appliquer chez vous. 

Choisissez les plantes les plus adaptées au xéropaysagisme

Visitez les terrains vagues et les grands espaces aux alentours de chez vous. Vous allez découvrir des plantes qui poussent sans arrosage supplémentaire que celui de la pluie. Grâce à elles, vous allez pouvoir créer de splendides massifs. Par exemple, les Santolines et la Lavande nécessitent peu d’eau, comme la Grande Mauve, l’Aloé Vera ou encore la Genista

Les fleurs jaunes de la Genista

Le thym et le romarin peuvent atteindre une taille importante et sont résistants en plein sol et avec très peu d’arrosage. Les cycas et les palmiers vous permettent de créer une composition en hauteur. Les cactus et les plantes grasses grandissent parfaitement dans un jardin durable

Généralement, les plantes de petite taille s’adaptent mieux que les grandes. C’est pourquoi au début, votre jardin peut paraître un peu vide et avec peu de végétation. Les plantes vont grandir. Il vous faudra être patient. 

Jardin botanique composé d'une multitude de cactus

Plantez arbres et arbustes pour créer des zones d’ombre dans le jardin

La hauteur des arbres et des arbustes vous permet de créer des zones d’ombre. Par la même occasion, l’ombre permet de diminuer l’évaporation de l’eau du sol et vous aide à cultiver des plantes ne nécessitant que peu d’exposition à la lumière du soleil.

Arrière cour d'un jardin fleuri avec arbres, jardinières et arbustes de toutes sortes.

Couvrez le sol de vos plantations

Le sable, le gravier, les cailloux, la sciure… Choisissez des matériaux originaires de votre région. Ceci permet non seulement d’éviter l’évaporation de l’eau, mais aussi d’éviter l’apparition de « mauvaises herbes ». 

Il est recommandé d’utiliser un tissu géotextile, afin de couvrir le sol avant d’y déposer n’importe quel type de sable, de gravier ou de cailloux. Ceci évite l’apparition des plantes indésirables et permet de drainer l’eau. Vous pouvez également choisir d’utiliser des gabions. Ces structures métalliques qui se remplissent de pierres dans le but de former un mur ou de créer une jardinière ou encore de cacher un conteneur. 

Plant de lavande

Optimisez l’arrosage au maximum 

L’arrosage par exsudation réalisé avec un tuyau micro poreux est très efficace puisque l’eau atteint directement les racines de la plante sans en perdre une seule goutte

Laissez le sol sécher entre deux arrosages, afin que les plantes apprennent à se débrouiller. Ceci stimule les racines à aller chercher de l’eau en profondeur. 

Evitez d’arroser durant les heures de grand soleil. Les plantes profitent davantage de l’eau. Cherchez à éviter que l’eau s’évapore à cause des rayons du soleil et de la chaleur. 

Récupérez l’eau de pluie

Si vous disposez d’un espace suffisant pour y installer un collecteur d’eau, pourquoi ne pas en profiter pour récupérer l’eau de pluie ? L’adaptation d’un tuyau n’est pas très compliquée. Il suffit de rediriger l’eau vers un grand conteneur à l’aide d’un tuyau ou d’une dérivation. 

Un récupérateur d'eau de pluie dans le fond du jardin avec de nombreuses plantes

Quel gazon lorsqu’on pratique le xéropaysagisme ?  

Choisissez une variété résistante à la sécheresse. Le gazon Bermuda Grass, aussi appelé Cynodon dactylo ou Grama, s’adapte bien à un arrosage réduit. C’est l’herbe parfaite pour pratiquer le xéropaysagisme. Vous pouvez l’habituer à un arrosage espacé, afin que ses racines creusent profondément à la recherche d’humidité. Sa croissance sera meilleure et vous n’aurez pas besoin de la couper tous les quatre matins.

Découvrez les plantes et les fleurs que vous pouvez cultiver quand il fait froid.

Groupe de personnes dans le jardin et focus sur le gazon.

Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à réduire la consommation d’eau dans votre jardin. N’hésitez pas à nous partager, vous aussi, vos techniques et/ou astuces d’entretien durables.

ManoMano
Auteur

Laisser un commentaire