C’est l’automne et vous avez certainement ressenti que le climat devient de plus en plus froid et humide, que ce soit à l’extérieur où dans votre appartement. Même si vous n’avez pas encore besoin d’allumer le chauffage, il fait déjà trop froid pour laisser les fenêtres grandes ouvertes, afin de laisser entrer les rayons du soleil. Pourtant en automne, il est particulièrement important de bénéficier d’une bonne ventilation à l’intérieur. Même s’il fait froid, il est important pour votre santé que votre appartement soit régulièrement aéré.

Les bonnes pratiques pour une ventilation optimum

L’importance d’aérer

Aérer votre intérieur permet de changer l’air présent pour de l’air frais. C’est un geste indispensable, car l’air qui se trouve à l’intérieur est chargé en CO2 que vous respirez. Le manque d’aération favorise la formation de l’humidité, provoque des courants d’air involontaires, de la perte d’énergie et parfois même, une surchauffe. L’atmosphère de votre intérieur est de plus en plus chaude…

Peut-être vous ne saviez pas que…

Une mauvaise aération dans un espace fermé peut provoquer une sensation de mal être physique, du stress et parfois des maux de tête.

La température est souvent très élevée dans les appartements en hiver. Peut-être avez-vous l’habitude de mettre votre chauffage au maximum pour ne plus sentir le froid. Ceci ajouté à un taux d’humidité bas, puisque le chauffage assèche l’air, ceci a pour conséquence le développement d’une atmosphère néfaste dans votre intérieur. Sans le savoir, le manque d’aération peut provoquer de l’inconfort et peut être malsain pour votre respiration.  

Comment bien aérer ?

Avant tout, souvenez-vous que vous devez aérer votre intérieur tous les jours. Le mieux est d’ouvrir grand les fenêtres durant 10 minutes. Il existe d’autres manières d’aérer de manière naturelle (en laissant par exemple les fenêtres entrouvertes un bon moment), mais ouvrir grand est la manière la plus efficace. Rappelez-vous qu’avoir le chauffage à pleine puissance, alors que vous n’aérez pas votre espace, a un effet néfaste pour votre santé.

L’humidificateur : une ressource non négligeable

Pour bien gérer l’humidité, la meilleure solution est d’utiliser un humidificateur. Ceci permet de gérer le taux d’humidité et de faire en sorte que l’air soit moins sec. Sinon, ceci pourrait provoquer une irritation de la gorge et de la peau. Vous devez aussi savoir que vivre dans un environnement où l’air a un taux d’humidité adéquat (entre 40 et 60%) réduit les micro-organismes qui peuvent provoquer des infections respiratoires, ainsi que des refroidissements plus fréquents.

Le déshumidificateur fait aussi le plein d’air frais

Si au contraire, vous vivez dans un lieu très humide, vous aurez besoin d’un déshumidificateur. Durant la période hivernale, il est très désagréable de sentir une sensation de froid lorsque l’on est chez soi. Il est vivement recommandé de se procurer ce petit outil, si vous êtes asthmatique, ou que vous vivez avec des personnes âgées. Au contraire de l’humidificateur, il diminue la quantité d’eau présente dans l’air. Une quantité trop importante d’eau dans l’air peut aussi être mauvaise pour votre santé.

Nous vous recommandons de conserver vos vêtements à l’extérieur de votre appartement et de maintenir la température ambiante à 20 degrés. Évitez de disposer vos meubles trop près des murs, afin de réduire le taux l’humidité.

Finalement, n’oubliez pas que bien respirer est la chose la plus importante pour bien vivre. Laissez aussi votre intérieur respirer ! L’humidité va être votre ennemi cet hiver, combattez-le. Et n’oubliez pas, il vaut mieux un espace trop aéré que pas assez. En attendant, découvrez 40 plantes dépolluantes pour assainir votre intérieur

Auteur

Laisser un commentaire