Qu’est ce qu’un terrarium ?

Un terrarium est un mini jardin d’intérieur dans un récipient en verre qui permet d’y maintenir une atmosphère humide. On y reproduit un paysage végétal. Le contenant peut être de différentes formes et tailles. Certains terrariums peuvent même être quasi auto suffisant avec un écosystème propre.

Nous allons vous présenter, ci-dessous, les différentes étapes pour fabriquer un terrarium sur le thème de l’hiver.

Outils et matériel

  • Un contenant en verre
  • Pouzzolane (roche volcanique) pour le drainage
  • Petits graviers
  • sable de décoration
  • Un mélange de terreau et 1/5e de sable
  • Élément de décoration pour terrarium (pierre, galet, figurine, mousse, lichen, pomme de pin…) 
  • Plantes de votre choix (uniquement des plantes d’intérieurs)

Coût, durée et difficulté

Pour la réalisation de ce terrarium, comptez 25 euros. Il vous suffira de 20 petites minutes pour créer cet univers végétal. La réalisation de ce terrarium est à la portée de tous.

1. Choix des plantes et du contenant

Pour cette démonstration nous avons choisi un terrarium assez important avec un bouchon en liège ; nous avons créé un terrarium humide. Celui-ci nécessite un arrosage peu conséquent (environ trois fois par an) car le terrarium est fermé, il y a donc très peu de perte en eau. À contrario, un contenant ouvert nécessitera un arrosage fréquent. La technique, quant à elle, reste identique. Libre à vous de choisir la forme de votre terrarium.

2. Mise en place du drainage

Ajoutez au fond du bocal une fine couche d’environ 3cm de pouzzolane. Celle-ci constituera le drainage. Nous vous conseillons d’intégrer de petits graviers d’une couleur claire entre la couche de pouzzolane et le substrat afin de créer un effet contrastant. Laissez s’exprimer votre talent art déco.

3. Mise en place du substrat

Déposez un mélange terreau et sable (1/5e de sable). Disposez le substrat sur une hauteur de 7cm de façon à ce que la hauteur du substrat soit au moins équivalente à la taille des mottes.

4. Plantation des végétaux 

Concernant les plantes, nous avons opté pour un Fistonia, un Echeveria et un Chlorophytum. Avant de planter les végétaux, pensez à bien humidifier les mottes.

5. Décoration et personnalisation

Vous pouvez enfin personnaliser votre terrarium. En fonction de vos envies, vous pouvez créer des terrariums sur des thèmes comme :

la plage : en ajoutant des coquillages ramasser durant les vacances, du sable, des galettes, etc…

la forêt : en ajoutant de la mousse, du lichen, des pommes de pin, des rondins de bois.

Noël : en ajoutant de la mousse, des figurines, des graviers blancs sur le sol pour représenter la neige.

Il est important de recouvrir le sol et de ne pas laisser la terre à nu.

6. Petit détail de finition

Pour finir, nettoyez les parois du terrarium avec un petit morceau d’essuie-tout !

Conseils et entretien             

Ce terrarium nécessite très peu d’entretien. Si ce dernier est fermé avec un bouchon de liège, le cycle de l’eau se fera naturellement. Il suffira de l’arroser trois fois par an avec une légère quantité d’eau. Tant que le substrat est humide, il est inutile d’arroser.

Privilégiez un emplacement lumineux de votre habitation pour entreposer votre terrarium. Toutefois, évitez de l’exposer au soleil.

La température idéale pour son bon fonctionnement est entre 15°c et 27°c, lorsque la température ambiante est supérieure, ouvrez le couvercle pour ventiler. Vous pouvez également décider de l’ouvrir au moins 2 heures par semaine, ou quand la condensation devient trop importante.

Attention le terrarium est fragile ! Manipulez-le avec précaution.

Ce DIY a réussi à faire germer en vous quelques envies ? Découvrez comment assainir votre intérieur avec 40 plantes dépolluantes.

À vous de jouer ! 

Laisser un commentaire