Mot-clé

conseils

Parcourir

Retenez bien cette phrase : si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3e plus gros pollueur au monde… En d’autres mots, 1⁄3 de la nourriture produite part directement à la poubelle. Déprimant, non ? On va donc aujourd’hui s’attaquer à un problème de fond (de placard), qui une fois résolu pourrait nous faire gagner du temps mais aussi de l’argent : la conservation de notre nourriture bien sûr ! Pas de frigo, pas de problème  Là encore, certain.e.s vont peut-être être surpris.es par cette nouvelle, mais des tas de fruits n’aiment pas du tout le froid et l’humidité du frigo. La banane, par exemple, a tendance à facilement noircir. Donc direction la corbeille de fruits sur la table pour une meilleure conservation. Le melon pourrait perdre jusqu’à 80 % de son parfum ! Alors, hors du frigo aussi. Les abricots, les nectarines, les fraises et les tomates……

“Moi de toute façon, je n’ai pas la main verte”. C’est souvent l’argument que l’on entend de la part de celles et ceux qui ne se sentent pas très habiles avec leurs plantes. Avoir la main verte serait donc un talent inné ? Avec des élus et d’autres recalés à jamais du cercle très fermés des jardiniers accomplis ? Rassurez-vous, le syndrome de la main verte est une vieille légende infondée. La clef de la réussite réside en une recette toute simple : des conseils techniques très concrets et surtout, beaucoup de bon sens.  1. Se mettre en mode slow life et prendre le temps. Mettez au placard votre impatience, la nature ne fonctionne pas exactement de la même manière qu’un paiement sans contact. Lorsqu’on jardine, on se met au rythme des saisons. Le cycle de la vie d’une plante est long, parfois très long (le lys géant d’Himalaya fleurit…

À tous les jardiniers en herbe qui ont envie de verdir leur intérieur : l’adoption d’une plante implique 2-3 petites choses à connaître pour lui offrir un bel épanouissement. Le bon emplacement, le bon arrosage… mais aussi le bon matériel ! Voici le starter pack idéal pour s’occuper de ses plantes d’intérieur en toute tranquilité. 1. Les bons contenants pour vos plantes d’intérieur Difficile d’être exhaustif concernant les contenants, tant le choix est immense. Généralement juste après l’achat, il vous faudra rempoter votre plante dans un pot plus grand, afin de laisser ses racines se déployer correctement. Pot en plastique, en terre cuite, en géotextile… vous aurez l’embarras du choix dans la catégorie jardin. Chacun comprend ses avantages et inconvénients : la terre cuite a tendance à mieux garder l’humidité et est plus durable, le plastique résiste mieux au gel, le géotextile et le plastique sont des matières plus légères.…

Choisir l’éclairage de sa maison : tout un art ! Et parfois un casse-tête : Quel luminaire ? Quel emplacement ? Quelle ampoule ? Les choix sont nombreux et on peut rapidement se perdre dans la jungle des nombreuses possibilités ou faire des erreurs de débutant. Pas d’inquiétude, ManoMano éclaire votre lanterne et vous donne ses conseils de pro pour choisir un éclairage adapté aux différents espaces de votre foyer. 1. Quel type de luminaire choisir en fonction des pièces de la maison ? Dîner aux chandelles ou comment choisir l’éclairage de sa cuisine. Pour éviter de cuisiner à la bougie (et les surprises dans l’assiette ou les accidents qui vont avec), privilégiez l’éclairage au plafond qui permet une lumière homogène dans toute la pièce. Pour cela, deux options possibles : un plafonnier ou une suspension, l’alliance parfaite entre le style et la praticité, pour les accros de la déco;Les…

Débuter un potager n’est pas compliqué. Bien au contraire. La première chose à faire est de se renseigner sur la région et plus particulièrement sur la parcelle qui vous appartient. Auprès de la mairie, du voisinage ou encore peut-être de l’espace naturel régional : ceci afin de connaître au mieux le terrain, les plantes qui s’y plaisent, les variétés de fruitiers qui se sont installés et même de certaines adventices qui permettront d’apprécier la nature du sol. On prendra aussi en compte les variétés d’arbres fruitiers locaux, les insectes et les animaux qui y vivent pour éviter de fournir un garde manger. Le plus important c’est votre sol Vous pouvez étudier le sol en faisant des prélèvements. Il vous faudra une pelle pour sonder et un récipient pour accueillir la terre. Savoir si le sol est sablonneux et/ou argileux est déterminant pour choisir vos variétés de légumes à planter dans les futures…