Mot-clé

biodiversité

Parcourir

Vous pensiez vous en être sorti avec le jardinage, parce que, ça y est, il fait officiellement froid, et qu’on est mieux sous une couette à regarder des séries ? Certes, l’automne est une période où tout le monde -y compris les plantes- commencent à fonctionner au ralenti. Pourtant c’est aussi le moment idéal où l’on peut mettre en place des gestes simples pour aider la faune et la flore à surmonter cette saison. Alors on enfile sa doudoune, et on passe à l’action pour soutenir notre chère biodiversité ! Privilégier les plantes locales Planter des espèces adaptées au climat est une action à la fois écologique et pleine de bon sens. En effet, les plantes locales nécessitent moins d’entretien et sont plus accueillantes pour la faune indigène. En manque d’inspiration pour votre choix de plantes ? Ne courez pas dans la première grande enseigne de jardinage. Elle vous proposera sans…

La permaculture, c’est la culture de la permanence. Celle qui aide à créer des milieux les plus autonomes et résilients possible, en respectant le vivant. Impossible à appliquer sur son balcon ? Détrompez-vous, bon nombre de principes permaculturels peuvent être appliqués à des micro-surfaces, et vous assurer ainsi une très belle communion avec la nature. En avant les bons plan(t)s pour débuter sur ses 2 mètres carrés ! Prendre le temps d’observer en permaculture.  Dans un monde idéal, le vrai permaculteur est supposé observer son terrain pendant 1 an avant de démarrer son projet. Un an, c’est long… Quelques heures devraient faire l’affaire pour votre balcon. L’idée est de repérer les zones d’ombre et d’ensoleillement selon la journée et la saison, le vent, les zones abritées ou non… Différents écosystèmes peuvent se côtoyer, même sur quelques mètres carrés. Les identifier vous aidera à choisir les bonnes plantes, et les bons endroits où…

Pendant l’hiver, il n’y a pas grand chose à faire dans le potager ou le verger, mais aussi dans son jardin. Les journées sont plutôt fraîches et courtes. C’est le moment propice pour se réchauffer avec un peu de bricolage. Laissez parler votre imagination, tout en assurant la biodiversité de votre extérieur. Dans cet article, nous tenterons d’apprendre le b.a.-ba des nichoirs, mangeoires et autres hôtels à insectes. Quoi de plus gratifiant que de voir des oisillons sortir du nid, des coccinelles gambader ou encore d’assister à la naissance d’une demoiselle… Adopter des oiseaux favorise la biodiversité Les nichoirs et mangeoires sont importants, voir indispensables dans le potager. Les oiseaux sont de redoutables chasseurs et protégeront vos plantations d’éventuelles attaques de parasites. De plus, le nichoir fera office de refuge pour protéger moineau, mésanges ou encore rouge-gorge. Au printemps, ils pourront pondre et élever leurs oisillons en toute quiétude. De…

Qui n’a jamais voulu produire son propre miel ? Qui n’a jamais rêvé d’une ruche à la maison ? Protéger les abeilles et produire son miel est tout à fait possible. Il y a toutefois quelques précautions à prendre avant de se lancer. Tout d’abord, il faudra s’enregistrer en remplissant un CERFA sur le site du ministère de l’agriculture. Cela prend deux minutes et permet de référencer tous les apiculteurs de France. Il existe d’excellents tutos sur internet. Néanmoins, vous aurez besoin de suivre une formation qui permettra de bien gérer vos futures voisines. Renseignez-vous auprès d’un rucher école ou alors diriger vous vers des apiculteurs pros ou amateurs avec de l’expérience dans le domaine. Aujourd’hui, nous vous donnerons les conseils de base avant de vous lancer. Vous trouverez l’essentiel du choix de la ruche à la production de votre propre miel. Suivez le guide ! On reconnaît le bon apiculteur…