Qu’il s’agisse de petits ou grands travaux, on ne vous répétera jamais assez qu’il faut faire attention à votre dos. Heureusement pour vous éviter que le lumbago ne vienne gâcher vos activités, ManoMano a décidé de tout vous expliquer  sur le pourquoi du comment des appareils de levages.
Au programme : palan, cric et treuil.

Quel Palan !

Inventé par Archimède, le palan est un appareil de levage avec un système de démultiplicateur, il permet non seulement de lever des charges verticalement mais est aussi utilisé pour border les voiles sur les bateaux.
Il en existe 3 types : le palan simple à une moufle (dispositif mécanique dans lequel circule les câbles), le palan différentiel composé de 2 courroies ou cordes qui se croisent en une poulie et le palan de Verlinde dit aussi palan à chaîne.
On le retrouve dans de nombreux cas et notamment sur les ascenseurs de la Tour Eiffel pour lesquels il permet non pas de démultiplier le travail d’une force mais au contraire de le sur-multiplier.
Et pour ceux qui veulent garder leur force afin de finir les travaux, retrouvez notre sélection de palans électriques et manuels sur notre site.

Palan_1858palan-electrique-1300-w-400-800-kg-L-272650-1125884_1

à gauche la version vintage et à droite la version moderne

Bon pied, bon treuil

L’une des huit machines simples est un appareil de levage permettant aussi de tracter des charges lourdes. On retrouve ce système notamment sur les puits mais aussi sur les hélicoptères des secouristes pour tracter des gens coincés dans des zones inaccessibles ou encore sur les dépanneuses.
Motorisé ou non, ce dernier est l’une des plus ancienne inventions et on le retrouve notamment dans la Rome antique avec le treuil à cage à écureuil, système dans lequel un homme marche à la manière d’un hamster dans sa roue pour actionner le tambour et enrouler le câble autour de ce dernier.
Et si vous n’avez trouvé personne pour aller dans cette cage, retrouvez tous nos treuils par ici .

castle-168628_960_720

Au bord de la cric

Utilisé le plus fréquemment dans la réparation automobile ainsi que dans les caves vinicoles, ce dernier est connu pour ses deux principaux modèles: à vis et hydraulique.
Celui à vis est la version la plus répandue car ayant un meilleur rapport qualité-prix, c’est ce modèle que l’on retrouve dans nos véhicules pour nous éviter un passage chez le garagiste en cas de crevaison.
Le cric hydraulique appelé aussi cric « bouteille » dans sa version simple ou cric « rouleur » quand on le retrouve dans les garages avec un bras de levage et sur roulettes, ce dernier utilise la pression de l’huile qu’il contient pour pousser un vérin qui entraîne le levage.
En cas de travaux à effectuer sur une voiture il est conseillé de mettre celle-ci sur des chandelles après l’avoir levée afin d’éviter tout accident alors que vous êtes en dessous.

Si vous n’arrivez pas à vous décider dans l’achat d’un cric, nous vous invitons à aller sur manomano.fr et à regarder nos offres

ManoMano
Auteur

Rédigez un commentaire