Il fallait bien qu’un jour où l’autre, nous abordions le thème des plantes tout terrain. La Sansevière est idéale pour toute personne ayant tout sauf la main verte. Cette plante, aussi appelée langue de tigre, de belle-mère, ou encore épée de Saint George, est très résistante, s’adapte aux pièces peu ensoleillées et est quasi indestructible. Voici, nos quelques astuces et conseils pour en prendre soin.

Sansevière, langue de belle-mère ou épée de Saint Georges

La variété la plus connue est composée de larges feuilles de couleur verte aux bordures jaunes. Il s’agit d’une plante, facile d’entretien, originaire d’Afrique du Sud. Il devient de plus en plus simple de trouver différentes variétés sur le marché. Vous pourrez notamment en dénicher avec des feuilles plates, lisses, panachées, cylindriques et/ou avec plusieurs tons de verts. 

Sa principale caractéristique vient de ses feuilles très épaisses. Ceci lui permet d’optimiser le stockage de l’eau et de vous donner quelques indications sur ses besoins en arrosage. Comme toute bonne plante grasse, elle a besoin d’un arrosage ponctuel et peu généreux. 

Faites lui prendre un léger bain de lumière

Les feuilles de la Sansevière sont cylindriques, épaisses et dures. Soyez attentif à la pointe de ces dernières : si elles sont dures comme du béton, c’est qu’elles meurent de soif.   

Elle se cultive habituellement comme une plante d’intérieur. Elle peut pousser sans difficulté à la mi-ombre dans un jardin situé dans une région au climat tempéré. En intérieur, elle est connue pour s’adapter parfaitement à un emplacement peu ensoleillé, comme un couloir, un hall d’entrée ou un coin peu lumineux. Sa couleur peut varier légèrement selon son exposition. Plus elle reçoit de la lumière, plus son vert sera intense. La Sansevière aime parfaire son bronzage comme nombre d’entre nous.

La Sansevière est amatrice de substrat 

Vous pouvez la cultiver aussi bien dans un terreau universel, que dans un substrat pour cactées. Nous sommes conscients qu’il puisse s’agir d’un conseil plutôt contradictoire, étant donné que le terreau universel retient beaucoup d’eau, alors que celui pour cactus favorise le drainage. Si vous avez tendance à trop arroser, dans ce cas, choisissez un substrat pour cactus. Les débutants préféreront le terreau universel car ils risquent d’oublier d’arroser leur plante. 

Notez qu’il s’agit d’une plante qui préfère être à l’étroit dans son pot. Il n’est donc pas nécessaire de la transplanter rapidement. Et lorsque vous le ferez, choisissez un pot légèrement plus grand. 

Veillez à son arrosage, mais pas trop

La Sansevière se reproduit sans n’avoir rien à faire. Vous pourrez observer qu’à sa base apparaîtront de petites pousses à l’arrivée du printemps et en été. Elle (comme les cactus et les plantes grasses) pousse mieux lorsque vous les oubliez un peu. En été, vous pouvez les arroser chaque deux à trois semaines. En hiver, une fois par mois suffira amplement. 

Prêtez une attention toute particulière aux variétés dont la disposition des feuilles est en forme de coupe. Évitez que l’eau d’arrosage stagne à l’intérieur de ces dernières. Pour ce faire, arrosez toujours directement le terreau. Ce sont des plantes dont les feuilles n’ont pas besoin d’être vaporisées. Par contre, elles apprécient d’être nettoyées de temps en temps avec un chiffon humide. Faites-le uniquement le jour où vous arrosez, afin de retirer la poussière qui peut s’être accumulée sur les feuilles. 

Un peu d’engrais ne lui fera pas de mal

Donnez de l’engrais aux Sansevières de façon très ponctuelle. Préférez un engrais pour cactus et plantes grasses, que vous utilisez une fois par mois, au printemps et en été. N’utilisez pas de fertilisant durant l’automne et l’hiver. Un engrais pour plantes vertes ou plantes d’intérieur peut également être utilisé. Dans ce cas, n’utilisez que la moitié de la dose indiquée sur l’emballage.  

Reproduction

Il s’agit d’une plante à la croissance lente et à la reproduction facile. Sous la terre, se forment des rhizomes pouvant donner ensuite quatre à cinq pousses par saison. Pour la multiplier, le plus simple est de diviser le rhizome en tentant de conserver quelques feuilles sur chaque découpe. 

Il est facile de reproduire n’importe quelle variété de Sansevière dans l’eau. En moins d’un mois, vous obtiendrez une nouvelle pousse.

La Sansevière trifasciata (langue de belle-mère) est la variété la plus commune avec des feuilles larges et plates. Elle se multiplie par la division de ses rhizomes et de ses feuilles. Si vous obtenez une feuille, coupez-la en morceaux de 4 cm et plantez la moitié dans la terre. Au printemps, elle a besoin d’environ 30 jours pour que se forment des racines qui donneront le jour à de nouvelles plantes. 

Nous vous proposons de terminer avec quelques informations intéressantes au sujet de la Sansevière. Sachez qu’il s’agit d’une plante toxique pour les chiens et les chats. Ceci en raison de la saponine contenue dans ses feuilles. Les symptômes peuvent être des vomissements et des diarrhées. Il ne s’agit pas d’une infection grave, mais il est préférable d’être informé si vos animaux de compagnie aiment mordiller les plantes. 

Savez-vous que la NASA a répertorié la Sansevière comme une plante permettant de purifier l’air, d’éliminer le benzène, le xylène, le trichloréthylène, le toluène et le formaldéhyde ? En plus d’être décorative, elle purifie votre air.

Profitez-en pour découvrir 40 plantes dépolluantes pour assainir votre intérieur.

Donnez-nous votre avis sur la Sansevière en commentaire. N’hésitez pas à nous partager d’autres conseils d’entretien ou encore des plantes tout terrain que vous connaissez.

ManoMano
Auteur

Laisser un commentaire