De plus en plus en vogue, les récupérateurs d’eau de pluie ruissellent sur le territoire français. Alors rangez vos maillots de bains et sortez vos bottes, la pluie fait son grand retour.

A la Mano vous propose cet article pour ceux qui veulent transformer l’eau de pluie en liquide pour votre portefeuille.

Le saviez-vous : il a plu 870 mm en moyenne sur toute la France en 2014. Soit  551,5 millions de  litres sur l’ensemble du territoire.

A savoir que l’on consomme 150 L par personne en France. Un récupérateur d’eau de pluie permettrait d’en économiser 68 L.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

C’est une véritable solution écologique et économique relativement simple à mettre en place. Le prix de l’eau ne cesse d’augmenter. En 2015, le m3 est facturé 3.78 € en France (le litre d’eau peut coûter jusqu’à 10 € dans certaines villes).

Pour un toit de 100 m2, il est possible de récupérer entre 3000 et 6000 litres d’eau par an selon les régions.

Vos plantes vont vous aimer. Et oui… l’eau de pluie est bien plus saine que l’eau de votre robinet, qui elle, est remplie de calcaire ainsi que d’autre produits, du fait qu’elle est traitée. A savoir que le calcaire n’est pas bon pour vos plantes (vous avez déjà eu un calcul rénal ? C’est le même principe).

De plus, avec un raccord adapté, il est possible d’utiliser cette eau pour vos toilettes.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Vous avez une première option « système D » qui consiste à disposer partout dans votre jardin des contenants (bouteilles, casseroles, seau…), pour récupérer l’eau de pluie.

La deuxième option qui s’offre à vous : le récupérateur d’eau de pluie qui s’avère bien plus pratique et autonome.

récupérateur-de-pluie

Si vous optez pour cette 2ème solution, en voici les étapes :

  • Quelle est l’utilisation souhaitée ? (extérieur / Intérieur)
  • Si c’est pour l’intérieur : Un raccordement est-il possible ? où ? Comment ?
  • Choisir entre une « cuve enterrée » ou une « cuve extérieur »
  • Choisir le volume de la cuve. Il est conseillé de connaître la pluviométrie de votre région afin de choisir au mieux la taille de la cuve.
  • Où mettre la cuve. Il est obligatoire de la positionner près d’une gouttière qui achemine l’eau dans les canalisations.
  • Ajouter un adaptateur d’eau de pluie pour gouttière
  • Ajouter un robinet de cuve (obsolète)
  • Faire la danse de la pluie en chantant « I’m singing in the rain »

Avantage :

  • Installation simple et rapide
  • Une économie d’eau pouvant atteindre les 50% sur votre facture annuelle
  • L’eau issue de la récupération n’abîme pas vos tuyaux.
  • Limite le ruissellement qui provoque des inondations
  • Crédit d’impôt de 30%
  • Taux de TVA de 10%
  • Entretenir votre jardin lors des restrictions d’eau
  • Elément de décoration

– 1mm de précipitations = 1 litre d’eau par m2

Vous n’avez plus qu’à installer votre propre récupérateur d’or bleu, votre portefeuille vous remerciera.

 

ManoMano
Auteur

Rédigez un commentaire