Tous ceux qui ont déjà souffert de la présence d’une cochenille sur leurs plantes seront d’accord pour dire qu’il s’agit de l’un des indésirables les plus difficiles à éliminer. Nous avons décidé de partager avec vous quelques astuces qui vous permettront d’éviter qu’elles n’apparaissent avant l’arrivée du printemps.

Qu’est-ce que la cochenille?

La cochenille est un insecte qui s’alimente de la sève des plantes. Il existe plusieurs variétés répertoriées. Les plus communes au jardin et au potager présentent deux caractéristiques distinctes. Certaines ont une carapace plus au moins dure qui ressemble à une cape. Elles se placent sur les feuilles et les tiges, où elles vivent leur vie de vampires parasites. En effet, elles y sucent la sève des plantes.
Les cochenilles blanches présentent un corps collant et cotonneux avec de petits canaux semblables à des rayures. Ils en sont recouverts de bas en haut. Elles se placent aux mêmes endroits que leurs cousines, mais sont par contre beaucoup plus faciles à éliminer. Elles ne sont pas équipées de carapace. On peut les observer sur les branches des arbres, les tiges, ainsi que sur l’endroit et l’envers des feuilles de certaines plantes. 

Vous êtes encore avec nous ? L’image qui illustre cet article est de ce matin même. La plante vampirisée est une Sedum Siebldii, aussi appelée Sainte-Thérèse, Orpin ou Ephiphyllum Hybridus. Regardez la couleur jaunâtre des feuilles les plus atteintes. Elles ont également perdu leur turgescence. En plus des adultes (en forme de cape et aussi appelée poux), on peut observer des nymphes qui sont allongées et beaucoup plus petites.

Pourquoi la cochenille est-elle dangereuse ?

Premièrement, elle se reproduit rapidement quand elle se trouve dans les bonnes conditions. Ensuite, elle sécrète comme le puceron, une sorte de mélasse. Cette mélasse est un liquide sucré qui attire les fourmis.
Pour finir, le champignon fumagine et le champignon noir se développent et sont nocifs pour les plantes.
Ces champignons empêchent les feuilles de réaliser leur photosynthèse. Ce qui, ajouté aux méfaits de la présence de la cochenille, peut faire mourir la plante. Ou du moins rendre plus périlleuse sa croissance et sa floraison.

Comment agir face à la présence de cochenilles ?

Si vous observez des cochenilles sur vos plantes, vous pouvez tenter de les éliminer manuellement, avec les doigts. Les adultes pourvus de carapace sont plus difficiles à décoller que ceux qui ont un corps blanc. Mais ce n’est pas une tâche impossible à réaliser. 

Vous pouvez vous aider d’un savon insecticide. Il agit en ramollissant leur carapace et en retirant la mélasse qui peut s’être formée.

Si la présence des indésirables est déjà importante, vous pouvez combiner le savon insecticide avec de l’huile de Neem, ou utiliser un insecticide anti-cochenilles plus puissant. Tous ces produits s’appliquent par pulvérisation, afin de tenter d’atteindre toutes les parties de la plante affectée. Pour cela, il est conseillé d’utiliser un pulvérisateur manuel ou un pulvérisateur à pression.

La cochenille des agrumes

Les citronniers, les orangers et les mandariniers peuvent avoir des problèmes de cochenilles au printemps. Et comme elles se reproduisent très rapidement, elles peuvent parvenir à fragiliser l’arbre et lui faire perdre ses feuilles. Sans feuilles, l’arbre ne peut pas réaliser la photosynthèse. Si l’arbre ne peut pas se nourrir, il ne donnera pas de fleurs et donc pas de fruits. 

Nous vous conseillons de contrôler les arbres fruitiers très régulièrement. Faites particulièrement attention à l’endroit et à l’envers des feuilles, ainsi qu’au tronc. Les cochenilles qui apparaissent sur les agrumes sont très faciles à reconnaître. Elles sont blanches et collantes et présentent des rayures sur tout leur long. Elles s’appellent cochenilles australiennes

Durant l’hiver, vous pouvez appliquer une huile insecticide en préventif. Elle agit en asphyxiant les cochenilles. Ainsi, vous pouvez empêcher que la génération présente sur l’arbre donne naissance à une autre génération de cochenilles. Si vos arbres souffrent chaque année de la présence de cochenilles, vous pouvez mélanger de l’huile à un insecticide spécifique. N’oubliez pas de répéter l’application régulièrement en suivant les instructions données par le fabricant.

Un monde de fourmiz

Au printemps, avec la hausse des températures, soyez attentif à l’arrivée des fourmis. Elles montent sur l’arbre à la recherche de mélasse. Vous pouvez les piéger en créant une barrière avec un ruban anti insectes. Il agit comme une espèce de barrière collante où les fourmis restent fixées. Pour éviter ou combattre l’apparition de champignon, vous pouvez utiliser un fongicide. Rappelez-vous que ce champignon apparaît uniquement si la colonie de cochenille est importante. Ou s’il y a une grande quantité de mélasse sur l’arbre. Nous vous recommandons d’évaluer son application en fonction de l’importance de la présence des cochenilles

Nous espérons que ces quelques conseils vous permettront d’éviter la présence des cochenilles sur vos plantes et sur vos arbres. Ils seront en pleine santé !

Dans le même thème, découvrez des manières étonnantes amusante d’arroser vos plantes lorsque vous êtes absent.

Voir aussi : Top 40 plantes dépolluantes pour assainir votre intérieur

ManoMano
Auteur

Laisser un commentaire