Vous ne le saviez peut-être pas, mais les plantes peuvent être cultivées de deux manières différentes : en semant les graines ou en réalisant une bouture. Les boutures vous donnent la possibilité de reproduire une plante à l’identique. En effet, cette technique permet de conserver toutes les caractéristiques des plantes sur lesquelles vous choisissez d’en prélever une partie.

La bouture est une méthode moins contraignante que le semis. Malgré tout, il est important d’aérer, d’arroser et de surveiller vos boutures avant mis en terre définitive. Nous vous partageons aujourd’hui quelques astuces pour faire les meilleures boutures possibles :

La reproduction végétale des plantes 

Nous avons l’habitude de toucher et de manipuler les plantes avec un maximum de délicatesse, préoccupé par l’éventualité de leur faire du mal, alors qu’elles sont d’authentiques tous terrains. Quels autres êtres vivants sont capables de se reproduire à partir d’une partie d’eux-même ? 

De nombreuses plantes donnent des graines qui leur permettent de se reproduire à partir d’une tige, d’une branche, d’un bulbe ou d’une racine. C’est ce que l’on appelle la reproduction végétative, qui de plus permet d’obtenir une plante absolument identique à la plante mère, puisque vous obtenez un clone. 

Ainsi, il est possible de reproduire une grande quantité de plantes d’intérieur, d’extérieur et de plantes horticoles

Matériel nécessaire pour réaliser une bouture

Pots : vous pouvez réutiliser les pots d’autres plantes, un plateau à semences avec un couvercle, des pots de yogourt, des récipients en plastique ou en polystyrène expansé, auxquels vous aurez fait des trous pour faciliter le drainage de l’eau d’arrosage. 

Pour les boutures réalisées dans l’eau, vous pouvez utiliser n’importe quel verre ou récipient étanche. 

Substrat: utilisez si possible une terre neuve, ainsi les boutures auront moins de chance de tomber malades. Un terreau qui a déjà été utilisé peut contenir des maladies ou des souches de champignons qui peuvent rendre plus difficile le processus de bouturage. 

Des ciseaux ou un outil de coupe : faites attention à ce qu’ils soient bien affutés et propres, afin qu’ils ne transmettent pas de maladie aux boutures, ni à la plante mère. Vous pouvez désinfecter les lames avec de l’alcool avant utilisation. 

Hormones de bouturage: elles ne sont pas indispensables mais permettent à la bouture de former plus rapidement ses nouvelles racines. Vous les trouverez sous forme de poudre ou de gel. 

Quelle est la meilleure époque pour faire des boutures ?

Le printemps et l’automne sont vues comme les meilleures périodes pour faire vos boutures. Les températures les aident à former leurs racines plus rapidement. Néanmoins, vous pouvez aussi faire des boutures à n’importe quel moment de l’année. Par contre, les racines prendront plus de temps pour se développer. C’est par exemple une bonne solution pour tenter de sauver les branches cassées que vous trouvez dans la rue ou celles qui se cassent lorsque vous manipulez vos plantes. 

Si pour une raison ou pour une autre, vous devez tailler votre plante, profitez-en pour bouturer et donc essayer de la reproduire. Les coupes de géranium, par exemple, développent rapidement des racines en utilisant cette méthode. 

Comment faire des boutures de plantes pas à pas

Évitez autant que possible de planter directement la bouture dans la terre. Certaines plantes pourraient s’abîmer. 
  1. Choisissez une tige de 5 à 10 cm, qui ait des racines aériennes, des bulbes et des feuilles.  
  2. Réalisez une coupe propre en diagonale, toujours sous la tige d’une feuille. C’est de ce point qu’apparaissent les racines.
  3. Si votre tige présente plusieurs feuilles, enlevez-les presque toutes. Laissez-en seulement deux ou trois dans le haut de la tige. Coupez la base de chaque feuille en diagonale pour que la plante mette toute son énergie dans la formation de nouvelles racines au lieu de poursuivre sa croissance au niveau de ses extrémités.  
  4. Placez la partie inférieure de la bouture dans l’eau, si vous avez choisi cette technique pour la reproduire. 
  5. Remplissez de terre quelques récipients. Si elle est très sèche, vous pouvez l’humidifier légèrement à l’aide d’un pulvérisateur. Ne compactez pas trop la terre. L’idéal est qu’elle soit peu tassée. 
  6. Si vous êtes en possession d’hormones d’enracinement, badigeonnez-en la partie inférieure de la bouture, celle qui sera enterrée. 

Introduire la bouture en terre

  1. Formez des trous à l’aide d’un crayon pour y introduire ensuite les boutures. Nous ne vous recommandons pas d’utiliser la bouture pour réaliser cette étape. 
  2. Introduisez la base de la bouture dans la terre en vous assurant qu’au moins un début de racine soit enterré. Les racines pourront ainsi se développer. 
  3. Pressez légèrement la terre, tout autour de la bouture. Ceci afin que la partie enterrée soit totalement entourée de terre. 
  4. Arrosez ensuite à l’aide d’un pulvérisateur. Nous vous proposons de procéder ainsi durant toute la phase d’enracinement, afin de ne pas déplacer ou faire bouger la bouture. Soyez attentif à maintenir la terre humide, en évitant que l’eau ne stagne. 
  5. Placez la bouture dans un espace lumineux, mais à l’ombre, afin d’éviter qu’elle ne se dessèche. Il est important d’éviter toute exposition directe au soleil
  6. Les racines prennent entre un et deux mois pour commencer à se développer. Une fois cette étape passée, vous pouvez tirer légèrement sur la tige principale pour vérifier qu’elle offre une bonne résistance. Vous pouvez aussi observer des changements sur la bouture elle-même. Si vous voyez que de nouvelles feuilles ont commencé à pousser, c’est que le bouturage est une réussite ! 
  7. Transplantez les boutures dans un pot plus grand. Comme nous vous l’expliquions dans un tout autre article

Certaines plantes forment de nouvelles racines très vite, alors que d’autres prennent plus de temps. C’est pourquoi nous vous donnons quelques conseils qui pourront vous aider. 

Conserver une bouture dans l’eau

Lorsque votre bouture est dans l’eau et que vous voyez des racines apparaitre, laissez-les grandir jusqu’à ce qu’elles atteignent plusieurs centimètres. Quand vous les mettez en terre, faites attention à maintenir un taux d’humidité élevé durant les premiers jours, afin que la bouture s’adapte à son nouvel environnement.  

  • Si lorsque vous manipulez une plante, une branche se casse et que vous n’avez pas de terre à porté de main, mettez la bouture dans l’eau en attendant. Cela vous permettra de voir comment on peut obtenir des racines de cette manière-là. 
  • Les petits gobelets de yogourt en verre sont idéaux pour faire des boutures dans l’eau. C’est important qu’ils soient stables et qu’ils puissent soutenir sans difficulté la longueur des tiges. 
  • Contrairement à ce que l’on pourrait croire, certaines plantes succulentes se reproduisent facilement dans l’eau. Utilisez les feuilles tombées pour ce faire ou placez-les sur la terre pour obtenir de nouvelles plantes. 

Pour terminer, peut-être aurez-vous envie de tester les deux méthodes (dans l’eau et dans la terre) avec la même plante pour voir laquelle fonctionne le mieux. 

Quelle expérience ou truc avez-vous envie de partager avec nous ? Nous nous réjouissons de lire vos commentaires. 

Rédigez un commentaire