Connaissez-vous l’art nippon du Kintsugi ? Signifiant littéralement  » jointure en or » en japonais, cette technique consiste à restaurer les céramiques abîmées non pas en masquant les fissures mais au contraire en les sublimant. Le procédé traditionnel suit un cérémonial minutieux et demande un savoir-faire ancestral et beaucoup de patience. Il faut des semaines pour sublimer un simple bol à l’aide de poudre d’or, de roche et de laque. Il s’inscrit dans la pensée japonaise du Wabi-Sabi, très à la mode en ce moment, qui invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites, et atypiques.

Une belle philosophie, n’est ce pas ? Nous avons cherché une solution pour imiter le Kintsugi à moindre frais et en quelques heures pour donner une seconde vie à vos assiettes ébréchées. Après plusieurs tests, nous avons trouvé la bonne technique et les bons matériaux pour devenir un maître en faux Kintsugi et pouvoir admirer cette parfaite imperfection.

Matériel pour réparer vos assiettes façon Kintsugi

La bonne formule pour réaliser un « faux Kintsugi » utilise de la colle époxy et des micas, des fragments minéraux dorés. L’association de ces deux éléments permet d’avoir une réparation solide et teintée dans la masse afin d’éviter les bourrelets de matière au niveau de la jointure.

Voici donc votre liste de courses, si vous voulez tester notre recette :

  • colle époxy transparente pour la porcelaine. Cette colle est constituée de deux composants. Vous ne devrez en préparer que de petites quantités, les modèles sous forme de seringue sont donc pratiques pour doser et conserver la colle pour d’autres usages.
  • micas dorés, il s’agit de poudre minérale qui sert généralement pour colorer les savons artisanaux ou les fards à paupière, très scintillante. Vous les trouverez dans les boutiques de loisirs créatifs, de cosmétique maison, …
  • spatule pour mélanger la colle
  • pinceau fin
  • cutter de précision, si possible
  • abrasif super fin
  • et bien sûr, votre vaisselle cassée à réparer !

Comment réaliser votre Kintsugi DIY ?

Etape 1 : créer de la colle epoxy dorée

Utilisation de colle époxy

Dans un premier temps, préparez un peu de poudre de micas dorés sur la pointe de votre spatule. Déposez une petite quantité des deux composants de la colle sur un morceau de papier ou de carton (ou un pot de yaourt) et mélangez. 

Ajoutez les pigments et mélangez de façon à ne pas avoir de grumeaux.

Utiliser de la colle epoxy

La colle est constituée de deux composants, une résine époxy et un agent durcissant, qui une fois mélangés en parts égales forment une colle très puissante. Les deux produits sont donc stockés séparément et vous ne devez les mélanger qu’au moment de l’application. Pendant un court laps de temps, il est possible d’ajuster les pièces à réparer (cette durée dépend du modèle de colle utilisée). La colle adhère complètement après plusieurs heures. Une fois sèche, elle peut être poncée, percée et peinte !

Si vous utilisez un modèle en seringue, déposez seulement un peu de colle, puis rentrez le piston légèrement, nettoyez l’embout de la seringue et rebouchez-la pour pouvoir l’utiliser plus tard.

Etape 2 : recollez votre assiette

Appliquez votre mélange colle-pigments sur le bord de l’assiette. Commencez par le côté le plus grand. Nous vous recommandons de recoller les morceaux un à un pour un résultat nickel. Ajoutez également une couche de colle sur le premier morceau à assembler. 

Ajustez correctement les deux pièces, vous avez quelques minutes. Dans l’idéal, laissez sécher avant de coller les autres morceaux.

Astuce : la colle epoxy n’adhère pas sur l’adhésif en papier. Il est donc possible de maintenir les pièces ensemble le temps que cela prenne. Faites le de préférence sur l’arrière de votre céramique.

Etape 3 : nettoyez les jointures

Une fois votre assiette entièrement recollée et le temps de séchage complet terminé, vous pouvez nettoyer les bavures. Supprimez à l’aide de la pointe du cutter, de l’abrasif fin ou d’un autre outil adapté les traces de colle qui dépassent de l’assiette et les bourrelets.

Etape 4 : les finitions

Pour un résultat parfait, il peut être nécessaire de recommencer plusieurs fois les étapes 2 et 3. Il peut manquer notamment un peu de matière à certains endroits : dans ce cas, préparez à nouveau de la colle dorée et ajoutez-en à l’aide d’une pointe (pique à brochette par exemple) ou d’un pinceau fin.

Vous avez tenté ce tutoriel DIY ! Dites nous comment cela s’est passé.

Voir aussi nos articles

Avatar
Auteur

Auteure en loisirs créatifs élevée dans une famille de bricoleurs, j'aime me creuser la tête pour trouver comment fabriquer moi-même les objets qui m'entourent.

Rédigez un commentaire