Avec le beau temps qui arrive, les envies de boire l’apéro en terrasse sont nombreuses.
Malheureusement en plus des fourmis, moustiques et autres nuisibles, votre pire ennemi se tapit dans l’ombre et attend le premier mouvement pour frapper : c’est l’écharde !

Pourquoi ?

Avec le temps, les terrasses en bois tendre s’altèrent et les échardes apparaissent. La neige, le gel et la pluie font partie des facteurs faisant évoluer le bois (gondolement, gonflement, …) et quelques hivers suffisent pour voir apparaître des échardes sur votre belle terrasse en teck.

D’ailleurs, le saviez-vous : les échardes de bois exotiques entraînent plus d’infections que celles des bois Européens locaux auxquels nos système immunitaires sont habitués.

decking-1030344_960_720

Une terrasse bien vieillie 

Ce qu’il faut faire

Afin de pouvoir vous balader sans chaussures sur votre terrasses voici quelques conseils qui limiteront la formation des échardes :

  1. Si votre terrasse est déjà installée, un simple ponçage est bénéfique. Mais attention, veuillez à choisir un grain entre 150 et 180 afin de rendre votre surface lisse et sans rugosité, considérez votre terrasse comme un parquet d’extérieur.
  2. Si votre terrasse est à créer, assurez vous que tous vos outils soit bien affûtés sinon vous n’aurez pas de tailles franches et vous laisserez ainsi apparaître de nombreuses échardes.
  3. Une fois mise en place, n’hésitez pas à entretenir cette dernière notamment avec une huile d’imprégnation afin d’éviter l’évolution et le travail du bois trop rapide mais aussi pour le rendre plus lumineux.

Ce qu’il ne faut pas faire

Il y a aussi de fausses bonnes idées :

  1. La pose d’un vernis est absolument à proscrire, car non seulement il ne bloque pas les échardes mais il forme aussi une couche imperméable empêchant le bois de respirer et l’amenant petit à petit à pourrir. (On le remplace par l’huile d’imprégnation mentionnée plus haut).
  2. Le nettoyage haute pression : car en plus d’abîmer votre bois, il le sature intérieurement en eau et donc entraîne gonflements et déformations.
  3. Enfin le sablage des lames est aussi à éviter car cela enlève la cellulose du bois laissant sa fibre apparente.
Attention ! Ça pique ! 

Et une fois n’est pas coutume, nous vous accompagnons dans toutes les étapes de vos projet, retrouvez notre sélection de planches en bois pour terrasses et jardins.

 

ManoMano
Auteur

Rédigez un commentaire