Confinement, annonces restrictives, météo maussade… En cette période où notre moral et notre système immunitaire sont mis à mal, il est temps de sortir la grande artillerie : s’entourer toujours plus de plantes au quotidien, qui au-delà de leur attrait esthétique, ont bon nombre de vertus à nous offrir. Voici une sélection de nos plantes préférées qui vont venir booster votre hiver.

Dire non au stress !

Le tilleul

Le sommeil, c’est la santé ! Pour s’assurer une forme digne de ce nom, il va falloir prendre soin de ses heures passées dans les bras de Morphée. Si vous êtes plutôt dans la team des agités, rien de tel que le tilleul consommé en tisane pour s’endormir comme un bébé heureux. En effet, cette plante renferme une substance hypnotique qui favorise l’endormissement. Ses vertus antispasmodiques aideront également les digestions capricieuses, maux qui peuvent parfois gêner le sommeil. 

Pour profiter de ses bienfaits, versez une tasse d’eau frémissante sur 2 cuillères à café environ de fleurs et de feuilles de tilleul. Laissez infuser 10-15 minutes, filtrez et dégustez quelques heures avant le coucher. 

La valériane

Attention, avec la valériane, on rentre dans la cour des plantes ultra puissantes ! Nombreuses sont les études scientifiques qui ont prouvé son action calmante sur le système nerveux. On peut également considérer la valériane comme un sédatif léger, tout comme son congénère le tilleul. Elle est capable de soulager l’anxiété, les tensions nerveuses et les troubles du sommeil. 

Quelques précautions à retenir : cette plante est à éviter si l’on souffre de troubles hépatiques, ou si l’on est en pleine cure de fer (elle en diminue l’absorption). Elle est également déconseillée aux femmes enceintes et aux jeunes enfants. Aussi, c’est une plante qu’il faut utiliser en cure, idéalement 2-3 semaines, pas plus, sous forme de tisane. 

Évidemment, cette plante favorisant la somnolence, elle est à consommer de préférence en fin de journée, hors d’une activité nécessitant une grande vigilance. N’hésitez pas à consulter un pharmacien ou votre médecin pour connaître la posologie préconisée. 

La mélisse

Une nouvelle plante que l’on peut rajouter au panthéon des grandes destressantes. Nous ne l’avons pas inventé : l’Agence européenne du médicament (EMA) reconnaît son usage pour « soulager la tension nerveuse légère, aider à l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil ». On la recommande également dans le cas de troubles digestifs. Utilisée en externe, sous forme de lotion ou huile essentielle, elle pourrait soulager les inflammations cutanées, les herpès, mycoses, et favoriserait la cicatrisation. Rien que ça !

En infusion, on peut consommer 1 cuillère à café de ses feuilles dans une tasse d’eau frémissante. En huile essentielle, on peut verser une goutte sur un bout de tissu, et le respirer aussi souvent que nécessaire pour calmer son anxiété. Comme un doudou, mais en mieux. 

Feuilles issues de la plante Mélisse

Le millepertuis

On utilise le millepertuis depuis des millénaires pour contrer la dépression légère. Hyperforine, hypéricine, flavonoïdes… ces mots ne vous disent peut-être pas grand-chose, mais ce sont des principes actifs qui aideront à moduler et apaiser votre humeur. Alors si vous souffrez d’un chagrin d’amour, ou d’une petite déprime hivernale, il est temps de sortir une tisane à base de feuilles et fleurs séchées, à raison d’une cuillère à café dans une grande tasse d’eau frémissante. Laissez reposer pendant environ dix minutes. Filtrez puis, buvez-en 1 à 3 fois par jour. On peut aussi le consommer en teinture, une formule plus concentrée. Disclaimer : La dépression est une maladie dont le diagnostic et le suivi doivent être prodigués par un professionnel de la santé. Attention, l’automédication n’est pas recommandée. 

L’aubépine

Pour celles et ceux dont le cœur s’emballe régulièrement à cause du stress, il est temps de vous tourner vers l’aubépine ! Elle régule l’irritabilité, l’émotivité et peut participer à la réduction des palpitations et autres oppressions thoraciques en fortifiant le cœur. On peut la consommer en cure de gélules par exemple. Cultivée dans son jardin, on pourra profiter de ses jeunes feuilles dans une salade composée. Quant aux fruits, vous pouvez les cuisiner en confiture. Ils sont excellents ! 

Renforcer son système immunitaire permet de lutter efficacement contre toutes sortes d’infections liées à la fatigue et au froid. Alors en plus d’une alimentation variée, riches en vitamines et d’une activité physique régulière (eh oui, il n’y a pas de secrets), voici quelques plantes alliées : 

Racine de plantes de gingembre

Le gingembre

Star de la médecine et gastronomie asiatique, le gingembre est assurément la plante à garder près de soi. C’est le rhizome que l’on consomme et trouve facilement en magasin. Consommé cru, ou bien infusé en tisane, il est doté d’un grand nombre de propriétés : il lutte contre la fièvre, les états grippaux, les états nauséeux et autres troubles gastriques. Le gingembre tonifie et stimule l’organisme par son rôle d’antioxydant et serait aphrodisiaque selon certains. 

Vous pouvez même vous amuser à en planter dans votre salon ! Pour se faire, choisissez sur les étals une racine bien charnue et non rabougrie, présentant des “yeux”, sortes de petites protubérances qui donneront les futures tiges. Placez cette racine sur du terreau dans un pot troué (pas besoin de l’enfoncer totalement) et maintenez une humidité constante. Bientôt des pousses vertes vont se développer pour former des hautes tiges, pendant que le système de rhizomes est en train de se développer sous terre. Maintenant patience… il faudra compter une dizaine de mois avant une possible récolte. 

La nigelle

Aussi connue sous le nom de “cumin noir”, la nigelle est une plante aromatique aux jolies fleurs bleutées. Une fois fanées, ces dernières renferment des centaines de petites graines noires aux propriétés émérites. Digestive, antioxydante, stimulante, la nigelle fait baisser la pression artérielle, le mauvais cholestérol et pourrait même participer à réduire le diabète. De plus, elle est aussi très utilisée en huile cosmétique pour traiter les problèmes cutanés.

Bonus : son goût poivré et acidulé fera le bonheur de vos plats sucrés comme salés. 

Plante Nigelle entourée d'une armoise et du thym citron.

Le thym

Aussi commun soit-il, le thym n’en reste pas moins une super plante bienfaitrice. Originaire du bassin méditerranéen, c’est la vivace phare de nos jardins, dont les propriétés sont reconnues depuis plusieurs siècles. Il soulage les troubles respiratoires, les inflammations digestives, les problèmes bucco-dentaires…. On l’utilise en cosmétique et bien évidemment en cuisine. 

Pour bénéficier de ses bienfaits, lors d’un petit rhume ou d’une  toux, vous pouvez le consommer sous forme de tisane. Vous connaissez la chanson : une cuillère à café dans de l’eau frémissante pour une grande tasse et c’est parti !

Vous voilà maintenant parés pour affronter la grisaille et les petits coups de pompes. Cette sélection de plantes porte sur son usage interne et externe. N’oubliez pas que les plantes de manière générale agissent directement sur notre moral et notre bien-être. Le fait de jardiner, de prendre soin de ses plantes et de s’entourer de végétal, sont des activités reconnues comme thérapeutiques. Il y a même un mot pour en parler : l’hortihérapie. Alors à vos tisanes et sécateurs, nous n’en n’avons pas fini avec la verdure qui rend heureux.se !

Pour tout savoir sur les plantes ? Découvrez aussi :

ManoMano
Auteur

Rédigez un commentaire