Catégorie

Tutoriels jardinage

Catégorie

Que diriez-vous d’apprendre confectionner une infusion maison ? Ça y est, c’est officiel, l’hiver montre le bout de son nez, et nous, nos plus belles doudounes. Il est temps de sortir le meilleur remède de grand-mère pour retrouver un peu de chaleur et de réconfort : la tisane bien sûr ! Oui, mais maison !  Un moyen économique, zéro déchet et ludique de se familiariser à l’herboristerie avec des ingrédients simples, à portée de main. En route pour la fabrication de vos potions magiques (enfin vos infusions maison)… Infusion maison : Étape 1, le temps de la récolte Avant que les plantes ne rentrent complètement en dormance hivernale et que les feuilles s’abîment au premier coup de gel, il est temps d’aller récolter vos aromatiques préférées sur votre balcon ou dans la nature aux alentours pour préparer vos infusions maison. Thym, romarin, sauge, menthe, sarriette, lavande, origan, mauve, calendula… ouvrez…

Ils trônent fièrement dans nos jardins, sur nos boulevards, le long des ruelles, contre vent, temps et pots d’échappement : les arbres nous rendent bon nombre de services, alors même que la bétonisation et le réchauffement climatique les détruisent. Et si on se lançait dans la plantation pour préserver ce précieux allié ? Suivez nos meilleurs conseils pour apprendre à planter un arbre correctement.  Les arbres, nos meilleurs amis À ceux qui douteraient encore du pouvoir de ces vieux sages, vous pouvez rétorquer que ce sont de formidable puits de carbone, pouvant retenir jusqu’à 5,4 tonnes de CO2 par an et jusqu’à 20 kilos de poussière ! En effet, les feuilles des arbres captent les particules fines et les emprisonnent dans un rayon d’une centaine de mètres, empêchant ainsi la propagation de tous les polluants atmosphériques, particulièrement présents en milieu urbain. . Par ailleurs, la présence des arbres réduit considérablement les îlots de…

Alors que nos terres se font peu à peu engloutir par le béton, et que le manque de nature en ville se fait cruellement sentir par les citadins, la Guerilla Green vient mettre quelques uppercuts au bitume. Armés de râteaux, graines et arrosoirs, les activistes issus de ce mouvement, prônent un jardinage politique : il n’est pas seulement question de fleurir des balcons, mais bien de se réapproprier l’espace urbain, de récréer du lien social et de renouer avec l’autonomie via une forme de désobéissance végétale. La devise est claire : Plantez tout, plantez partout !! Aux origines du mouvement Les premières formes de green guerilla apparaissent au 17ème siècle, en Angleterre. Les “Diggers”, un groupe de fermiers rebelles, s’opposaient aux Lords et à l’armée en cultivant des terres privées pour nourrir les villages. En somme, les premiers squatteurs de l’histoire ! Mais c’est en 1973 que le mouvement prend…

Où avez-vous aperçu pour la dernière fois des bottes de paille ? Certainement posées dans un champ, ou stockées dans un hangar de ferme, peut-être lors d’une course sportive en guise de délimitation… Ou bien auprès d’un jardinier aguerri, qui utilise la paille comme couverture du sol, pour conserver l’humidité et empêcher les herbes non désirées de pousser. Et si vous appreniez que l’on peut aussi se servir des bottes de paille pour créer son potager directement dessus ! Par ici les explications…  Les bottes de paille : une alternative très intéressante pour remplacer la terre.  Cette méthode simple et à la portée de tous suggère d’employer la botte de paille comme support de jardinage en remplacement de la terre. Après avoir préparé la botte, vous pouvez y planter toutes les plantes que vous souhaitez ! Cette technique offre de nombreux avantages :  En milieu urbain, le béton est roi.…

Les plantes grasses sont assurément les plantes favorites de nos intérieurs. Peu exigeantes en attention, elles requièrent toutefois un minimum d’entretien pour s’épanouir correctement. Un arrosage équilibré, une exposition suffisante, un bon amendement ou rempotage… voilà quelques bases à connaître pour faire de votre salon une jungle digne de ce nom ! La bonne exposition pour vos plantes grasses  Pour entretenir de la meilleure des façons vos plantes grasses, il va d’abord falloir observer et connaître un minimum leurs besoins. En effet, la plupart sont souvent originaires des zones tropicales bien ensoleillées. D’autres pourront très bien s’adapter aux températures basses et aux zones rocailleuses. Connaître leur origine géographique vous sera d’une grande aide pour décider de leur emplacement, et leur assurer ainsi une bonne croissance. Généralement, vos plantes grasses seront très heureuses près d’une fenêtre bien exposée. Attention toutefois à l’effet loupe, qui pourrait brûler leurs feuilles ! D’ailleurs il…