Catégorie

Jardinage

Catégorie

Noël arrive à grands pas ! Guirlandes, boules de Noël et lumières pointent le bout de leur nez, sans oublier le traditionnel sapin de Noël. Bien que le sapin soit le symbole des fêtes, son exploitation n’est pas forcément un cadeau pour l’environnement… Sapin naturel ou sapin artificiel, l’un est-il plus écologique que l’autre et pourquoi ? Quelles sont les alternatives déco pour remplacer le sapin habituel tout en gardant la magie de Noël ? Décryptage.  LE SAPIN DE NOËL NATUREL D’après le Ministère de l’Agriculture, 6 millions de sapins naturels seraient vendus chaque année en France, contre 1 million de sapins artificiels. Le sapin naturel qui sent bon la résine a donc toujours la cote. Tout d’abord et contrairement aux sapins artificiels, les sapins naturels absorbent du CO2. De plus, ils sont aujourd’hui principalement issus d’une agriculture dite raisonnée, ils sont majoritairement produits en France et ils peuvent également…

À tous les jardiniers en herbe qui ont envie de verdir leur intérieur : l’adoption d’une plante implique 2-3 petites choses à connaître pour lui offrir un bel épanouissement. Le bon emplacement, le bon arrosage… mais aussi le bon matériel ! Voici le starter pack idéal pour s’occuper de ses plantes d’intérieur en toute tranquilité. 1. Les bons contenants pour vos plantes d’intérieur Difficile d’être exhaustif concernant les contenants, tant le choix est immense. Généralement juste après l’achat, il vous faudra rempoter votre plante dans un pot plus grand, afin de laisser ses racines se déployer correctement. Pot en plastique, en terre cuite, en géotextile… vous aurez l’embarras du choix dans la catégorie jardin. Chacun comprend ses avantages et inconvénients : la terre cuite a tendance à mieux garder l’humidité et est plus durable, le plastique résiste mieux au gel, le géotextile et le plastique sont des matières plus légères.…

Une fois que les premières gelées pointent le bout du nez, il est temps de s’intéresser à nos bulbes de plantes à fleurs d’été. En effet, bon nombre d’entre eux ne peuvent pas rester en terre d’une année à l’autre. Dahlias, cannas, bégonia, glaïeuls, tulipes… pas question de s’en débarrasser à la fin de leur floraison, car vous pourriez les replanter l’an prochain, et profiterainsi à nouveau de leurs jolies couleurs. Voici quelques conseils pour préparer correctement vos bulbes favoris à l’hivernage. Tous au chaud ! Être pris d’une flemmardise aiguë, et laisser en terre vos bulbes au risque de les perdre, ou faire un dernier effort et les déterrer pour mieux les conserver au chaud ? C’est la question à laquelle vous devez bien réfléchir, car ces derniers ne sont pas si résistants au froid. Les hivers sont certes de moins en moins rigoureux #mercileréchauffementclimatique, mais garder en terre…

On ne la présente plus, l’aloe vera est la super-plante que l’on trouve dans toutes les jardineries, appréciée pour ses formes graphiques, ses propriétés dépolluantes, mais aussi sa facilité d’entretien, et ses nombreux bienfaits sur la santé, en usage interne comme externe. Amie des mains les moins vertes, cette plante est l’incontournable à adopter, et voici de quoi devenir incollable à son sujet, pour lui offrir le meilleur des accueils dans vos pots et jardinières. Un peu de botanique L’aloe vera est une plante dite “succulente” ou “plante grasse” vivace, de la famille des aloéacées. Elle est aussi classée dans la famille des xantorhéacées et des asphodélacées, qui compte plus de 400 variétés. La plus connue et utilisée reste l’aloe vera des Barbades (aloe vera Barbadensis), facilement reconnaissable à ses longues feuilles persistantes dentelées, qui peuvent être aussi bien compactes et basses, que amples et hautes, et dont le vert…

Et si on vous disait que tout ce dont vous avez besoin pour fabriquer votre engrais naturel se trouve dans votre cuisine ? Eh oui, là où nous voyons des déchets, la nature voit une source précieuse de nutriments qui peuvent l’aider à grandir !  Si vous consommez des produits biologiques, 100% des «déchets» organiques qui sortent de votre cuisine peuvent être valorisés dans vos cultures. Ils constituent un apport en eau et nutriments qui permet de nourrir la terre et la biodiversité. Des matières qui sont pourtant envoyées à l’incinérateur, alors que près de 20% des sols de France sont victimes d’érosion et que la qualité de la terre ne cesse de se détériorer à cause des méthodes d’agriculture conventionnelle. Des sols auraient bien besoin de cette matière riche pour attirer la biodiversité et retrouver de la vie. Fabriquez une engrais naturel avec des pelures d’oignons Plongez les pelures…