Catégorie

Astuces

Catégorie

Il fallait bien qu’un jour où l’autre, nous abordions le thème des plantes tout terrain. La Sansevière est idéale pour toute personne ayant tout sauf la main verte. Cette plante, aussi appelée langue de tigre, de belle-mère, ou encore épée de Saint George, est très résistante, s’adapte aux pièces peu ensoleillées et est quasi indestructible. Voici, nos quelques astuces et conseils pour en prendre soin. Sansevière, langue de belle-mère ou épée de Saint Georges La variété la plus connue est composée de larges feuilles de couleur verte aux bordures jaunes. Il s’agit d’une plante, facile d’entretien, originaire d’Afrique du Sud. Il devient de plus en plus simple de trouver différentes variétés sur le marché. Vous pourrez notamment en dénicher avec des feuilles plates, lisses, panachées, cylindriques et/ou avec plusieurs tons de verts. Sa principale caractéristique vient de ses feuilles très épaisses. Ceci lui permet d’optimiser le stockage de l’eau et…

Répondant au nom scientifique de « Rubus », les ronces peuvent être très diverses dans notre pays. Les plus répandues sont très certainement le framboisier et le mûrier. Cependant, vous verrez également dans notre article d’autres ronces sauvages qui prolifèrent très vite. Une fois que les « Rubus » se plaisent au jardin, elles sont pratiquement increvables dans notre dialecte de jardinier. Qui n’a jamais planté un framboisier dans son jardin et se retrouve envahi par d’autres framboisiers ? En effet, elles demandent peu de soins, se contentent de tous types de sol même les plus pauvres. Elles se développent très tôt en saison et croissent de manières exponentielles jusqu’en octobre. Le pied de ronces : une niche écologique Toutefois, il faut veiller à ne pas se laisser déborder par cette végétation, vite envahissante, tout en préservant la faune et la flore locale qui s’en protège et s’en nourrit. Régulièrement, il arrive que les…

Qui n’a jamais voulu produire son propre miel ? Qui n’a jamais rêvé d’une ruche à la maison ? Protéger les abeilles et produire son miel est tout à fait possible. Il y a toutefois quelques précautions à prendre avant de se lancer. Tout d’abord, il faudra s’enregistrer en remplissant un CERFA sur le site du ministère de l’agriculture. Cela prend deux minutes et permet de référencer tous les apiculteurs de France. Il existe d’excellents tutos sur internet. Néanmoins, vous aurez besoin de suivre une formation qui permettra de bien gérer vos futures voisines. Renseignez-vous auprès d’un rucher école ou alors diriger vous vers des apiculteurs pros ou amateurs avec de l’expérience dans le domaine. Aujourd’hui, nous vous donnerons les conseils de base avant de vous lancer. Vous trouverez l’essentiel du choix de la ruche à la production de votre propre miel. Suivez le guide ! On reconnaît le bon apiculteur…

L’arrivée des moustiques est un des rares moments désagréables de l’été. Heureusement, il existe des moyens de lutter contre l’ennemi de façon responsable. Nous vous partageons nos solutions à travers une sélection de 9 plantes répulsives. Elles vous permettront de diminuer la présence des moustiques en les éloignant de votre intérieur, de votre terrasse ou de votre patio. Les plantes anti-moustiques ont la faculté de dégager une odeur agréable pour l’homme, moins pour l’insecte. Pour rappel, les larves de moustique se développent dans l’eau stagnante, même en petite quantité. Les soucoupes de vos pots, la piscine gonflable de vos enfants ou encore l’écuelle de votre chien peuvent devenir l’espace privilégié des moustiques pour y déposer leurs œufs. Les larves sont généralement visibles à la surface de l’eau. Elles y nagent jusqu’à se transformer en chrysalide puis en moustique adulte. Notre premier conseil consiste donc à contrôler régulièrement vos récipients. Pensez à…

Débuter un potager n’est pas compliqué. Bien au contraire. La première chose à faire est de se renseigner sur la région et plus particulièrement sur la parcelle qui vous appartient. Auprès de la mairie, du voisinage ou encore peut-être de l’espace naturel régional : ceci afin de connaître au mieux le terrain, les plantes qui s’y plaisent, les variétés de fruitiers qui se sont installés et même de certaines adventices qui permettront d’apprécier la nature du sol. On prendra aussi en compte les variétés d’arbres fruitiers locaux, les insectes et les animaux qui y vivent pour éviter de fournir un garde manger. Le plus important c’est votre sol Vous pouvez étudier le sol en faisant des prélèvements. Il vous faudra une pelle pour sonder et un récipient pour accueillir la terre. Savoir si le sol est sablonneux et/ou argileux est déterminant pour choisir vos variétés de légumes à planter dans les futures…