Auteur

Zeprodortie

Parcourir

Le jardinage semble être une affaire très sérieuse destinée aux professionnels du secteur. Que nenni ! Aujourd’hui, nous allons vous parler jardin (logique) et allons tenter de vous convaincre que l’activité peut être tout à fait passionnante lorsqu’on s’y attarde un minimum. Pourquoi vouloir jardiner ? Il semble nécessaire de rappeler que le jardinage permet de s’aérer l’esprit, de pouvoir se retrouver d’abord soi-même, mais aussi en famille, entre amis ou collègues. La pratique agit de façon bénéfique sur la santé de ses pratiquants. Croyez-nous, vous deviendrez un adepte du genre après avoir lu ces quelques lignes. Le terrain et les outils du jardinier Commençons par le début le terrain et les outils. On reconnaît un bon ouvrier à ses outils. En effet, si vous souhaitez un joli gazon par exemple, il faudra vous munir d’une bonne tondeuse thermique ou électrique. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de nos conseillers…

Pendant l’hiver, il n’y a pas grand chose à faire dans le potager ou le verger, mais aussi dans son jardin. Les journées sont plutôt fraîches et courtes. C’est le moment propice pour se réchauffer avec un peu de bricolage. Laissez parler votre imagination, tout en assurant la biodiversité de votre extérieur. Dans cet article, nous tenterons d’apprendre le b.a.-ba des nichoirs, mangeoires et autres hôtels à insectes. Quoi de plus gratifiant que de voir des oisillons sortir du nid, des coccinelles gambader ou encore d’assister à la naissance d’une demoiselle… Adopter des oiseaux favorise la biodiversité Les nichoirs et mangeoires sont importants, voir indispensables dans le potager. Les oiseaux sont de redoutables chasseurs et protégeront vos plantations d’éventuelles attaques de parasites. De plus, le nichoir fera office de refuge pour protéger moineau, mésanges ou encore rouge-gorge. Au printemps, ils pourront pondre et élever leurs oisillons en toute quiétude. De…

Répondant au nom scientifique de « Rubus », les ronces peuvent être très diverses dans notre pays. Les plus répandues sont très certainement le framboisier et le mûrier. Cependant, vous verrez également dans notre article d’autres ronces sauvages qui prolifèrent très vite. Une fois que les « Rubus » se plaisent au jardin, elles sont pratiquement increvables dans notre dialecte de jardinier. Qui n’a jamais planté un framboisier dans son jardin et se retrouve envahi par d’autres framboisiers ? En effet, elles demandent peu de soins, se contentent de tous types de sol même les plus pauvres. Elles se développent très tôt en saison et croissent de manières exponentielles jusqu’en octobre. Le pied de ronces : une niche écologique Toutefois, il faut veiller à ne pas se laisser déborder par cette végétation, vite envahissante, tout en préservant la faune et la flore locale qui s’en protège et s’en nourrit. Régulièrement, il arrive que les…

Qui n’a jamais voulu produire son propre miel ? Qui n’a jamais rêvé d’une ruche à la maison ? Protéger les abeilles et produire son miel est tout à fait possible. Il y a toutefois quelques précautions à prendre avant de se lancer. Tout d’abord, il faudra s’enregistrer en remplissant un CERFA sur le site du ministère de l’agriculture. Cela prend deux minutes et permet de référencer tous les apiculteurs de France. Il existe d’excellents tutos sur internet. Néanmoins, vous aurez besoin de suivre une formation qui permettra de bien gérer vos futures voisines. Renseignez-vous auprès d’un rucher école ou alors diriger vous vers des apiculteurs pros ou amateurs avec de l’expérience dans le domaine. Aujourd’hui, nous vous donnerons les conseils de base avant de vous lancer. Vous trouverez l’essentiel du choix de la ruche à la production de votre propre miel. Suivez le guide ! On reconnaît le bon apiculteur…

Voici l’été : le temps des vacances, du repos bien mérité après une année de dur labeur. Mais pas pour les passionnés de jardinage hélas ! Au contraire, le temps des récoltes commence dès le mois de Juillet. C’est l’ultime effort avant un savoureux réconfort. Quoi de plus satisfaisant que de jouir des fruits de son travail ? Après des mois de binage, sarclage, plantations, repiquage, arrosage et autres soins, il est grand temps d’en profiter. En juillet, les saveurs se bousculent À nous les tartes maisons, les clafoutis, les cakes salés ou sucrés, les salades de fruits, les salades composées et les barbecues. Vous en avez l’eau à la bouche ? Rien d’étonnant car l’été rime souvent avec saveur, douceur et bien entendu chaleur. Pour ce mois de juillet, nous avons tendance à travailler les tartes. Par exemple, les tartes aux fruits rouges, comme les mûres, qui vont noircirent très vite avec…