Le jardinage semble être une affaire très sérieuse destinée aux professionnels du secteur. Que nenni ! Aujourd’hui, nous allons vous parler jardin (logique) et allons tenter de vous convaincre que l’activité peut être tout à fait passionnante lorsqu’on s’y attarde un minimum.

Pourquoi vouloir jardiner ? Il semble nécessaire de rappeler que le jardinage permet de s’aérer l’esprit, de pouvoir se retrouver d’abord soi-même, mais aussi en famille, entre amis ou collègues. La pratique agit de façon bénéfique sur la santé de ses pratiquants. Croyez-nous, vous deviendrez un adepte du genre après avoir lu ces quelques lignes.

Le terrain et les outils du jardinier

Commençons par le début le terrain et les outils. On reconnaît un bon ouvrier à ses outils. En effet, si vous souhaitez un joli gazon par exemple, il faudra vous munir d’une bonne tondeuse thermique ou électrique. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de nos conseillers en ligne. Ils vous guideront vers le meilleur choix possible selon vos attentes et les besoins de votre terrain.

Certaines tondeuses ont un kit Mulching. Il permet de nourrir la pelouse avec la matière organique rejetée lors de la tonte. D’autres, sans kit et tout aussi efficace, vous permettront de récupérer les tontes de gazon et de les mettre dans votre compost ou de vous en servir comme paillage. Vous apporterez ainsi de la matière organique dans le potager. Cette matière est une véritable mine d’or pour le développement de vos fruits, légumes et/ou plantes.

wheel barrow and shovel working with landscape mulch

Ensuite, nous vous conseillons le coupe bordure afin de découper minutieusement vos massifs et carrés de potager. Vous pouvez même envisager d’utiliser un scarificateur. De nouveau, vous avez le choix entre une version manuelle, électrique ou encore thermique. Une fois par an, le scarificateur vous permettra de démousser et d’entretenir votre pelouse. Les déchets organiques seront, quant à eux, destinés au compost.

Si vous vous orientez vers un jardin d’ornement et potager, il vous faudra une fourche, une bêche, un râteau, un sécateur, une cisaille et une brouette qui s’avéra très utile pour transporter les végétaux ou le compost.

Il ne faut pas oublier le récupérateur d’eau indispensable pour arroser vos plantations en cas de forte chaleur. Il sera de même pour le composteur qui sera le bienvenu lors de la préparation du terreau.

N’oublions pas les gants et les bottes qui permettent de travailler en toute sécurité. C’est à peu près tout pour le matériel utile au jardinier. Bon shopping.

La saisonnalité dans le jardin

Le jardin et le jardinier vivent au rythme des saisons et du temps

En automne

On ramasse les feuilles, on coupe les arbres et les arbustes qui dépassent à l’aide de tronçonneuses ou de sécateurs. Toute cette matière verte sera restituée au jardin, broyée ou non, à l’aide d’un souffleur-broyeur.

On y plante les bulbes de printemps, les futurs arbres et arbustes fruitiers qui viendront embellir et créer une niche écologique dans le jardin lors des prochaines saisons.

En hiver

À cette période de l’année, le jardin s’accorde un repos bien mérité. Le jardinier, de son côté, en profite pour nettoyer et ranger ses outils. C’est l’occasion de commencer à préparer le stock pour le printemps et l’été suivant.

Il faudra alors choisir des semences, du terreau, des petits plants qui donneront fruits et légumes nécessaires pour vous assurer un début d’autonomie alimentaire.

Scarificateur pour l'aération des sols du jardin

Au printemps

Après les gelées, il est temps de désherber, de nettoyer les parterres et d’aérer le sol avec la grelinette ou plus communément appelé aérateur de jardin/sol.

On peut alors commencer à semer sous serre, dans la maison et parfois en extérieur selon les légumes choisis. Les premières fleurs sortent, les abeilles commencent à butiner, c’est le renouveau au potager.

Pour aller plus loin

Le jardin n’est pas qu’une affaire de plantation. Découvrez notre dossier sur la biodiversité dans le jardin. Entre faune et flore, votre extérieur ne tardera pas à accueillir de nombreux invités essentiels à son développement.

Fleur de tournesol pour la récupération des semences.

En été

Le moment de l’entretien du potager et du jardin, mais aussi celui des récoltes, est venu. Il est grand temps de récolter le fruit de votre dur labeur. Sans mauvais jeu de mots.
Attention, toutefois, à ne pas vous laissez envahir par les mauvais herbes. Petite révision rapide, vous souvenez-vous de la matière organique issue de la tonte ? Le paillage, évoqué précédemment, vous évitera une peine en préservant vos plantations de la mauvaise herbe. De plus, l’humidité conservée par la matière vous évitera de devoir trop arroser le potager.

Une belle tomate Brandywine sur son tuteur.

Pour les débutants, nous vous conseillons quelques légumes faciles à cultiver et ne demandant pas de compétences particulières. Vous avez le choix entre la laitue, les radis, les courgettes, les épinards ou encore les tomates.

Plongeons-nous dans de vieux et très lointains souvenirs. Le haricot et le coton en cours de science, ça vous dit forcément quelque chose. Ici, c’est la même chose. Le coton est simplement remplacé par la terre. Suivez nos quelques conseils et pratiquez l’exercice avec vos plantations. On vous garantit que le résultat sera au rendez-vous.

L’astuce en plus

Dans le jardin, les tomates demanderont des tuteurs pour grandir. Les échalotes et les oignons poussent tous seuls et ne demandent que peu d’entretien. Les carottes et les betteraves, elles, se sèment en rang d’oignon. Encore une fois, sans mauvais jeu de mots.

Les Carottes de Zeprofdortie.

Que planter d’autres dans le jardin ?

Les fruits et légumes ne sont pas les seuls à vouloir s’installer dans votre jardin. Il serait dommage de passer à côté des aromatiques comme le basilic, le thym, la ciboulette, le laurier, la verveine ou encore la menthe.
Toutefois, certaines de ces plantes peuvent être envahissantes comme la menthe et le fenouil. Veillez attentivement à leur développement.

S’il fallait finir de vous convaincre, nous vous dirions que ces aromates luttent efficacement contre les pucerons et autres prédateurs de nos cultures. De plus, vous pouvez vous en servir en guise de tisane… Un délice !

la cueillette des fruits et des légumes dans le potager.

Avant de vous laisser vaquer à vos plantations, nous souhaitions vous proposez un rappel sur quelques notions de vocabulaire dans le jardin. Vous serez ainsi armé face aux différentes variétés de graines, de plantes, d’arbres ou arbustes qui s’offriront à vous.

  • Des plantes vivaces ce sont des plantes qui repoussent tous les ans et qui ne craignent pas les gelées. Par exemple la pivoine, le sédum ou encore les lupins.
  • Des plantes annuelles sont des plantes qui font leur cycle sur une année et disparaissent aux premières gelées. Par exemple le géranium ou le basilic.
  • Les plantes bisannuelles comme la pâquerette ou la pensée. Ce sont des plantes qui parfois sont vivaces et font leur cycle sur deux années à cheval.
  • Un arbre persistant (Houx…) est un arbre qui conserve ses feuilles tout au long de l’année. À l’inverse, un arbre caduc (chêne, bouleau) q va les perdre en période automnale et hivernale.

Maintenant c’est à vous de jouer, on prend sa fourche sa bêche et on peut commencer les premières plantations.

Zeprodortie
Auteur

Enseignant en production horticole et aménagement paysager. Je développe un jardin en permaculture et biologique depuis plusieurs années. Je suis également apiculteur.

Rédigez un commentaire