Fixer au sol solidement un abri de jardin c’est garantir sa résistance à l’arrachement en cas de grands vents. L’installation d’un abri de jardin se fait idéalement sur une dalle voire une semelle –  semelle et dalle sont réalisées en béton via la réalisation d’un coffrage ; la dalle peut être armée.

Pour ceux que ces travaux rebutent, vous pouvez réaliser une ceinture de parpaings de dimensions égales au périmètre de l’abri de jardin. Veillez à appliquer un imperméabilisant sur la face haute des parpaings (celle en contact avec l’abri de jardin) pour stopper toute remontée d’humidité – imperméabilisant similaire à celui utilisé pour les terrasses.

Ancrer un abri de jardin : la sécurité avant tout

Plusieurs options s’offrent à l’utilisateur et ces dernières sont fonction du sol, du niveau d’exigence, de l’exposition aux vents et du degré de sécurité retenu.

Ancrage dans un sol meuble

Bien qu’il soit déconseillé d’installer un abri de jardin à même le sol pour le préserver de l’humidité, des solutions efficaces d’ancrages se distinguent. De différents diamètres et longueurs, les disques hélicés permettent par vissage au sol l’ancrage de l’abri de jardin. Leur taille est relative à leur résistance à l’arrachement. Les piquets à percuter sont encore plus résistants cars ils s’ancrent dans le sol à la manière d’un arpon. Des fixations de poteau galvanisées peuvent également servir pour la fixation d’abri de jardin. Elles sont montées à l’intérieur de l’abri et peuvent être cumulées à un poteau bois de même section que le piquet pour répartir les tire-fonds ou les vis à bois.

La fixation de l’abri de jardin et à partir des points d’ancrage peut se réaliser sur les murs de l’abri de jardin mais aussi par le toit avec des câbles inox et des tendeurs. Les câbles peuvent être fixés aux angles du toit, au faîtage ou cercler l’abri de jardin – moins esthétique mais plus résistant. Ce procédé d’ancrage permet une vraie résistance à l’arrachage de l’abri de jardin en cas de grands vents – kits anti-tempêtes des abris de jardin.

Préférez l’utilisation des ancrages à visser sur les sols meubles et peu caillouteux – marne, limon, argile, sable etc. – et les ancrages à percuter ou à frapper sur les sols durs et caillouteux – argile avec pierres, galets etc.

Ancrage dans un sol dur

Fixer un abri de jardin sur une dalle ou une semelle en béton est simple et requiert que peu d’outils – perceuse à percussion, marteau, clé à cliquet et/ou tournevis. Commençons par l’incontournable équerre. Simple et efficace, fixer son abri de jardin avec des équerres garantit une fixation sûre et bon marché. L’équerre est fixée à l’abri de jardin avec des vis à bois ou mieux, des boulons TRCC (Tête Ronde Coins Carrés) ; et au niveau du sol avec des chevilles pour matériaux pleins et des tire-fonds ou plus robustes, des goujons d’ancrage. Vous pouvez aussi décider de sceller des ancrages en H. Destinés à recevoir un poteau, l’ancrage en H à sceller s’installe avant le montage de l’abri de jardin.

Des platines fixées à l’intérieur de l’abri de jardin et soutenant des poteaux peuvent consolider l’abri de jardin et faciliter son ancrage. Les platines sont fixées à la dalle en béton ou à la semelle avec des goujons d’ancrage ; les murs de l’abri de jardin sont fixés au poteau avec des vis à bois ou des tire-fonds – pensez à l’encombrement des poteaux. Les platines peuvent également être scellées.

Bien entretenu et solidement fixé, un abri de jardin a une durée de vie quasi illimitée !

Auteur

Laisser un commentaire